Le Krav-Club

"Dans la rue, il n'y a pas de règle."

mental entrainement

Détaillons la 3eme des 5 aptitudes pour survivre à une agression dont je vous ai parlé dans un précédent article : l'agressivité.

Comme nous l'avons vu, votre agresseur lui, sera agressif, très agressif. Pour s'en sortir sans avoir un avantage technique monstrueux, il faut aussi être très agressif. Ses coups seront violents, vos blocages devront l'être aussi sinon il va vous enfoncer à chaque frappe. Il va vous mitrailler de coups, il faudra donc contre-attaquer très vite et de façon décisive pour reprendre l'initiative, sinon vous allez être débordé jusqu'au coup fatal.

Tout le monde n'est pas agressif naturellement, notre vie en société ne nécessitant plus ce trait de caractère depuis longtemps. Il faut donc pouvoir évaluer votre agressivité naturelle, la développer et aussi apprendre à la maîtriser. Je vais vous présenter quelques exercices de combativité que vous pouvez faire seuls ou avec un sparing

Une séance de sac en tabata.

Ce rythme de travail, développé plus longuement dans l'article Le HIIT et Tabata consiste à alterner des périodes de 20 secondes de travail intensif avec 10 secondes de récupération active. La récupération étant ici du travail très souple et technique, façon "shadow boxing". Selon votre niveau un cycle de 8 peut vous mettre à genoux, à vous d'adapter la difficulté en jouant sur la durée de travail sans véritable pause. Sans sac, on peut aussi faire du shadow boxing en utilisant des élastiques pour rendre les frappes plus difficiles.

Travailler son agressivité au sac de 
frappe

Les portes de l'enfer

Un grand classique en Krav-Maga : ! Il faut normalement être 3 pour le réaliser mais avec un peu de matériel et d'imagination on peut le faire à deux, voir seul. Un des participant tient un bouclier de frappe et ne doit jamais se déplacer, un autre passe une corde ou une ceinture du judo autour des hanches du 3ème pour le retenir d'aller frapper la cible. L'objectif est que celui qui bosse ne puisse frapper que 10 à 20% du temps. Des rounds de une minute sont proprement épuisants si l'exercice est bien réalisé. Pour le faire seul, on peut utiliser d'un coté un sac de frappe ou un bouclier de frappe fixé à un arbre/poteau avec des sangles et de l'autre de la corde avec des élastiques très durs ou des chambres à air accrochées à un autre point fixe. Toute la difficulté et de trouver une résistance et une longueur qui permettent d'aller toucher le pao mais avec une résistance suffisante pour qu'il ne soit pas possible de la faire en continu (on peut repartir après quelques frappes sinon).

Les portes de l'enfer seul !

Du combat

Tout simplement! Pour travailler purement l'agressivité il faut mettre toutes les protections que vous avez et envoyer autant que possible sans vous assommer mutuellement. Votre priorité est d'être prêt à vous défendre dans la rue, c'est beaucoup plus difficile si vous êtes blessé... On peut là aussi utiliser le tabata pour éviter de réduire le rythme trop rapidement avec la fatigue.

Un duel de frappe pour travailler la ténacité

Cet exercice joue aussi sur le mental : à deux, un qui tient le pao, l'autre doit frapper aussi fort et vite qu'il peut. Dès qu'il n'en peux plus, il prend le pao pour échanger les rôles.

Un exercice de réactivité pour apprendre à déclencher instantément

Toujours à deux avec un pao, un qui a les yeux fermé et ne doit pas les ouvrir ou réagir avant d'avoir entendu "go!". L'autre peut l'embêter avec de petites frappes dans les zones musculaire, des poussées sur les zones dures, le faire bouger et lui tapper dessus avec le pao. Au bout d'une trentaine de secondes maximum il crie "go!" et l'autre doit frapper en essayant de "détruire le pao". Pour apprendre à contrôler son agressivité on peut aussi tendre le bras pour une poignée de main ou ne pas présenter le pao, il faut alors réagir en conséquence, sans casser le nez du copain donc ;)

Voilà pour l'agressivité, la série d'articles détaillant les 5 aptitudes pour survivre à une attaque continue avec la semaine prochaine "comment développer votre determination". En attendant vous pouvez laisser un commentaire en dessous de l'article pour dire ce que vous pensez de cet article, du format ou si vous souhaitez que je développe un sujet particulier.

Faites attention à vous.

Article précédent Article suivant